Uncategorized

comment calculer l’escalier

Avoir en tête la forme de son escalier est simple, mais la réalisation nécessite des étapes plus complexes et une précision importante. Effectivement, on utilise l’escalier tous les jours, voire même plusieurs fois par jours. Donc, sa dimension doit respecter des normes pour qu’il soit confortable et sécurisé pour son utilisateur. Afin d’avoir la structure idéale selon votre maison et vos besoin, découvrez comment calculer convenablement la dimension de votre escalier.

Les règles à respecter

En premier lieu, il s’agit de déterminer l’emplacement que vous avez prévu pour l’escalier ainsi que son usage. Puis, afin d’avoir une vision plus claire concernant sa proportion et le contrainte de place, faites une simulation en imaginant le nombre de marche qu’il peut contenir. Sachez que si le giron est trop long (dépassant les 35cm), il va faire perdre à l’escalier beaucoup de place en longueur. Et si la marche prend trop de hauteur (au dessus de 25cm), votre escalier va être raide et pas du tout confortable.

La largeur des marches ne devrait jamais être en dessous de 23cm mais généralement elles devraient être aux environs de 25 cm. C’est la norme qui permet de laisser suffisamment de place pour un pied moyen de s’appuyer en toute sécurité et confortablement. Aussi, les largeurs de la contremarche et de dessus de marche doivent se situer entre 40 et 45 cm. Si vous construisez un escalier emprunté plusieurs fois par jour, faites bien vos calculs pour qu’il ne soit pas raide ni inconfortable (hauteur trop grande ou giron trop long).

Calculer la longueur des escaliers

Faire le calcul d’un escalier n’est pas une tâche compliquée puisqu’il existe plusieurs façons de le faire. Il suffit d’abord de faire une évaluation totale. C’est-à-dire, mesurer les deux zones à relier. Prenez ce chiffre et divisez-le par le nombre de marche pour obtenir le nombre de contremarche. En moyenne la hauteur des contremarches doit être entre 17 et 21 cm. Une fois que vous aurez trouvé la hauteur de contremarche vous vous assurerez des marches de la même hauteur.

Une autre façon de calculer l’escalier est de multiplier le nombre de marches par la largeur de dessus de marche. Prenons un exemple : vous envisager un escalier de 10 marches avec 20 cm de largeur. Ce qui fait 200 cm, donc 2m. On prend qu’une marche normale doit avoir 17 à 18 cm de haut, et que le giron doit être aux alentours de 25 cm. Mais la manière la plus judicieuse est de se référer à la formule 2h + g qui nous permet de déduire facilement le nombre de marche que l’escalier pourrait avoir. La hauteur du giron est important à respecter aussi parce que c’est la profondeur nécessaire d’une marche. Donc, plus le giron est élevé, plus la marche est plus confortable. Mais si la hauteur est trop grande alors que le giron est plus faible, l’escalier sera raide.