Aménagement

quel revêtement sur plancher chauffant

Un plancher chauffant est le chauffage idéal si vous manquez d’espace. Il est presque invisible en étant noyé dans la chape. Il fait évidemment partie de la famille des chauffages par le sol. Ainsi, on vous le recommande si vous êtes en train de rénover ou de construire votre demeure. À cause de la complexité de l’opération, il serait préférable d’appeler directement un professionnel. Une fois la pose du plancher chauffant terminée, vous devez ensuite penser au revêtement du sol. En effet, ce dernier a un impact considérable sur le bon fonctionnement de ce type de chauffage au sol.

L’importance du revêtement

En principe, il est interdit de couvrir le plancher chauffant d’un tapis trop épais qui empêcherait une diffusion optimale de la chaleur. De ce fait, on vous conseille d’utiliser un revêtement ayant une conductivité thermique supérieure. De plus, un revêtement mal choisi peut affecter le temps de chauffe de l’appareil. Il sert également à habiller pendant plusieurs années votre sol alors, sachez faire le bon choix. Vous avez l’embarras du choix avec tous les modèles de revêtements qui circulent actuellement sur le marché. Mais avant de l’installer, laissez le temps à la chape de se sécher convenablement et faites quelques tests. Le temps de séchage réglementaire est de trois semaines.

Les différents types de revêtement du sol

Le carrelage et la pierre naturelle

Aucun doute, le carrelage et la pierre sont les revêtements par excellence lorsqu’il s’agit de chauffage au sol. Ils ont tendance à conserver la chaleur grâce à leur grande inertie thermique. Les deux transfèrent rapidement la chaleur vers le sol tout en permettant au plancher de consommer moins d’énergie. Mais veillez à respecter l’épaisseur préconisée qui est de 20mm afin d’accroitre la performance de ce système de chauffage. En plus, ils sont faciles à entretenir et se remplacent vite en cas de panne.

Le parquet

Le parquet est un choix de revêtement assez risqué. Effectivement, il ne peut être utilisé que sous certaines conditions. À savoir, une épaisseur d’environ 15mm et il faut aussi chauffer le sol pendant trois semaines avant de placer le parquet. À défaut, le parquet risque de gondoler. Et seule la pose collée, sans sous-couche ni lame d’air, est concevable.

Le béton ciré

Il s’agit de la solution la plus courante vu sa facilité d’entretien et son très faible coût. Doté d’une inertie thermique, le béton ciré emmagasine de la chaleur pour la diffuser durablement ensuite. Toutefois, l’installation doit être réalisée par un spécialiste pour éviter les risques de fissuration.

La moquette et les sols souples

Il y a les sols souples en PVC et en linoléum. Mais quoi qu’il en soit, ils sont des excellents conducteurs de chaleur. S’agissant du linoléum, il dégage une odeur désagréable à long terme certes, mais colle parfaitement sur un plancher chauffant. Peu recommandable, la moquette ralentit la production de chaleur et n’est pas un bon conducteur. Elle améliore aussi l’émission de composés organiques volatils causés par une forte chaleur.