Professionnel

Rayonnant, convecteur, à inertie : comment choisir ?

On retrouve actuellement différents types de radiateurs électriques. Mais les plus courants sont les convecteurs électriques, les panneaux rayonnants et les radiateurs à inertie. Encore faut-il savoir lequel choisir. Dans tous les cas, se chauffer avec un radiateur électrique reste un choix rentable et judicieux sur la durée. Voici néanmoins quelques conseils pour bien le choisir.

Tour d’horizon sur les convecteurs électriques

Les convecteurs électriques sont les premières générations de chauffage. C’est la raison pour laquelle ils ont un fonctionnement rudimentaire et peu efficace. Concrètement, il chauffe l’air froid qui pénètre dans sa partie basse via une résistance électrique obtenant ainsi de l’air chaud. Ce dernier ressort ensuite par la grille frontale et monte au plafond. Une fois refroidi, il redescend et le cycle de convection recommence.

Avantages ? Il atteint vite la température de confort ce qui permet de chauffer rapidement la pièce. Il y a aussi son prix d’achat qui est très abordable. S’agissant de ses inconvénients, on remarque des écarts de température quand on s’éloigne peu à peu de l’appareil. Et en raison de sa faible inertie, la vague de chaleur disparait instinctivement quand le radiateur est coupé. Ainsi, que ce soit en terme de confort ou d’économie, le radiateur convecteur reste une solution très peu pertinente.

Focus sur les radiateurs panneaux rayonnants

Ce type de radiateur repose sur un principe simple : celui d’une plaque de résistance qui diffuse la chaleur sous forme de rayon infrarouge. Aussi connu sous le nom de radiateur chaleur douce, ce panneau émet sa chaleur de manière harmonieuse et continue. La diffusion de sa chaleur fait que la sensation qui s’ensuit s’apparente beaucoup à celle émise par les rayons du soleil. Et outre les personnes présentes dans la pièce, il peut également chauffer les objets ainsi que les murs pour optimiser le confort. Une source d’économie, les panneaux rayonnants ont de faibles consommations en énergie réalisant ainsi de substantielles économies sur la facture. Et pour finir, ils n’assèchent pas l’air ni ne véhiculent de poussières et encore moins noircir le revêtement de vos murs. Idéal pour apporter confort et praticité à ses utilisateurs.

Inconvénient ? Il manque d’inertie puisque dès l’arrêt de l’appareil, la température chute considérablement.

Partir sur un radiateur à inertie

Le radiateur à inertie est un système à la pointe de la technologie. Il est ce qui se fait de mieux actuellement en terme de chauffage. Il chauffe par convection puis par rayonnement, une combinaison parfaite pour garantir une répartition uniforme et régulière de la chaleur. Doté d’une forte inertie, il stocke des calories pour les restituer progressivement ensuite. Une technologie qui permet d’ailleurs de faire de réelles économies d’énergie. Et en règle générale, il est équipé d’un thermostat qui sert à réguler à un degré près la température de la pièce. Par ailleurs, sachez que cette inertie peut être soit sèche soit fluide. Le système à inertie sèche est cependant le plus fiable de par sa grande capacité d’accumulation de chaleur.

Petit bémol ? Qu’il soit à inertie sèche ou fluide, ce type de radiateur demeure très onéreux à l’achat.